Dans l'univers des sous-vêtements, le string est une pièce glamour et hautement désirable. En effet, loin de la petite culotte traditionnelle, il insuffle un esprit sexy que l'on adore. Très échancré et muni d'une ficelle sur l'arrière du modèle, il possède de nombreux atouts. Attention toutefois à en faire bon usage.

Nos strings : modèles et morphologies

Si il attire l'œil et surtout celui de ces messieurs, il n'en reste pas moins délicat. En effet, afin de bien pouvoir le porter et lui faire honneur, quelques règles morpho s'imposent. De façon unanime, ils mettront en valeur les fesses bombées mais attention toutefois aux hanches un peu plus larges, dans ce cas, il est préférable de miser sur un modèle plus enveloppant. Plusieurs coupes s'offrent à nous : le classique, couvrant à l'avant avec 2cm de large à l'arrière ; le g-string avec une ceinture très fine et très fin derrière mais également le tanga qui sera plus couvrant devant et enrobera un peu la partie haute des fesses à l'arrière, idéal pour celles qui expérimentent à peine le concept ! Avant de se lancer, il est important de savoir que ce modèle, contrairement aux culottes, ne sera pas confortable pour toutes les femmes. Une question d'habitude en somme !

Et en pratique, cela donne quoi ?

L'idée, en portant un string, est de ne pas avoir de marques sous les vêtements. D'où l'importance d'en choisir un fait pour soi et à la taille. On opte pour un élastique confortable et pas trop serré sur les côtés afin d'éviter les plis disgracieux. Enfin, et pour éviter le fashion faux pas, on choisit un modèle qui ne remonte pas trop à la taille afin d'éviter que le string ne remonte lorsque l'on porte un jean taille basse par exemple. Pour les couleurs, et selon le bas, on mise soit sur des coloris neutres ou chair pour un pantalon blanc par exemple, ou carrément des couleurs pour faire pétiller nos ensembles.

Découvrez aussi: