« Prends ton K-way , il va pleuvoir ! » La marque française spécialiste des vêtements de pluie est devenue si célèbre qu’elle est passée à la postérité en entrant dans le dictionnaire. Née sous le crayon de Léon-Claude Duhamel, la pochette banane qui se transforme en blouson coupe-vent est devenue indispensable. Aujourd’hui, la marque continue d’en faire voir de toutes les couleurs au temps et s’enrichit d’une collection d’habits et d’accessoires pour braver le froid et les caprices de la météo.

K-Way si simple et indispensable en cas de pluie

Tout le monde s’imagine qu’avec son nom elle est d’origine anglophone alors qu’elle est née près des corons. En plus du modèle iconique sportwear que l’on met dans une valise ou un cartable, l’équipe de designers a enrichi la gamme avec des vêtements et accessoires pratiques et élégants réalisés en matière technique pour nous assurer un confort optimal. Au côté du Claude voisinent des doudounes rembourrées en plume d’oie et des trenchs chics à glisser dans une pochette transformable en sac. L’idée du blouson banane a fait son chemin et applique la recette aux bagages. De l’imperméable au sac dépliable, la marque allie toujours l’utile aux exigences de la mode.

Les mille et une façons de porter le Claude

Il y a la manière traditionnelle de porter le blouson Claude que nous connaissons tous. Pour une allure plus pointue, les hommes glissent le coupe-vent sous une veste pour apporter une note de couleur et les femmes le passent par-dessus un tailleur-pantalon en coordonnant un foulard de soie. L’essentiel est de mettre en évidence sa fermeture tricolore, symbole de la marque. Pour nos rendez-vous plus chics, nous troquons la dernière version indéchirable et étanche pour un imperméable cintré et les jours de grands froids pour une doudoune réversible.